fbpx
Logo Astuces Piano Virtuoses

6/30 Première Gnossienne de Satie – un morceau et une astuce

Jour 6 de mon défi piano

La Première Gnossienne de Satie, c’est le morceau 6 de mon défi piano 30 jours: un morceau, un article, une astuce piano.

Première Gnossienne de Satie 

Un peu d’histoire

Toutes des Gnossiennes ont été composées entre 1889 et 1897. La Première Gnossienne est un des morceaux les plus populaires au monde. 

Si tu me connais un peu tu sais déjà toute l’admiration que j’ai pour Erik Satie. Musicien novateur et briseur de règles, Erik Satie a eu une influence colossale sur toute la création musicale et l’histoire de la musique longtemps après lui.

Une influence beaucoup plus importante que ce qui lui est habituellement attribué. 

Son excentricité a sans doute caché en partie la profondeur de sa démarche et le sens engagé de ses actions et de sa vie. 

Mon ami musicien et producteur Marc Collin (Nouvelle Vague) prépare en ce moment un film sur la vie d’Erik Satie visant à donner une vision plus exacte et plus précise des traditionnels clichés que nous connaissons. 

En gros, Satie est extrêmement connu et sans doute l’un des compositeurs les plus joué au monde. Pourtant on ne lui attribue pas exactement sa place juste … mais ça va venir… 

 

Pourquoi ce nom « Gnossienne » ?

Mais qu’est-ce que c’est que ce drôle de nom: Gnossienne?  C’est un mot inventé. 

Il semblerait que le mot gnossienne soit inspiré de la racine grecque gnose (gnosis): la connaissance. Satie était passionné de mythologie grecques et il a fait partie de différents mouvements mystiques gnostiques. Ces pièces s’apparenteraient alors à des sortes de danses rituelles, célébration de la connaissance par opposition aux dogmes et doctrines aveugles.

Et oui, Monsieur Satie était un personnage très engagé politiquement. Idéaliste, il a fait partie de plusieurs groupes et associations visant à réduire les inégalités sociales.

Il est pour sa part décédé dans une immense misère. 

Mais si je m’embarque par là, je n’ai pas fini… alors revenons à notre gnosssienne…

J’aime beaucoup les mots du philosophe Vladimir Jankélévitch « le temps gnossien, c’est le temps immobile, stoppé dans l’ostinato d’une chorégraphie et d’un rythme, exclusifs de tout développement… »

Erik-Satie-Portrait

 

Première Gnossienne de Satie – Niveau de difficulté au piano 4/10

La principale difficulté de cette première gnossienne vient des déplacements de la main gauche. 

Il faut en effet pouvoir assurer les déplacements avec aisance et fluidité mais aussi pouvoir choisir l’intensité et les couleurs des accords. 

Il faut équilibrer les nuances entre des basses bien posées, avec un son profond  et riche et des accords plus doux, plus transparents. 

La main droite quant à elle se développe dans un chant doux et être imprégnée d’un genre de questionnement intérieur…

Et bien sur, il faut réussir à coordonner tout ça et rendre autonome ces actions pour jouer musicalement, librement et profiter du morceau et surtout le raconter…

 

L’astuce piano du jour

Astuce 6/30 je travaille mes déplacements en me préparant sur les touches à l’avance mais sans jouer… 

Comme tous les déplacements, il faut travailler en se mettant en place en avance, c’est à dire être prêt dans la position suivante, juste au dessus des touches, les doigts en place et prêt à jouer, mais sans les enfoncer d’abord, puis seulement enfoncer les touches quand c’est le moment. 

Il faut être attentif à la rapidité du geste de déplacement lui-même, mais rester très calme et être en avance tout le temps pour tout le reste. 

C’est habitude d’avoir toujours un train d’avance permet:

-D’assurer l’exactitude de son geste et la précision du déplacement. 

-De choisir la sonorité avec laquelle on va jouer l’accord suivant. Et ainsi maitriser cette sonorité plutôt que de tomber sur l’accord maladroitement. 

-De ne plus avoir besoin de penser à la main gauche totalement automatisée. Ceci pour se remettre sur son cerveau droit. Le cerveau droit est le cerveau de la créativité. Et ainsi laisser jaillir la beauté de la mélodie en liberté. 

Marilou Nezeys

 

Qu’est-ce qu’on écoute aujourd’hui ? 

ok, toujours la Première Gnossienne Satie… Oui. Mais pas au piano… 

À demain… pour un nouveau morceau au piano et une nouvelle astuce piano… 

🤔Aller plus loin

LES RÈGLES DU DÉFI: 1 morceau de piano, 1 astuce piano pendant 30 jours… 

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT 7 SECRETS POUR DÉVELOPPER UNE TECHNIQUE DE VIRTUOSE AU PIANO 


TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT TON ALBUM DE PIANO IN TUNE FOR LOVE 

Tu as aimé cet article ? Partage-le

Marilou Nézeys

Marilou Nézeys

Pianiste résidente des Hôtels George V(Four Seasons Paris), Ritz Paris, Hôtel Bristol, Marilou Nézeys se produit également dans les festivals français et européens en soliste ou en groupe. Titulaire entre autre du Diplôme d'Etat, elle enseigne plus de 15 ans en conservatoire le piano et la musique de chambre et partage maintenant le fruit de son expérience sur ce blog...

Reçois le guide des 7 secrets

Pour développer une technique de virtuose au piano

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez mes articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à créer et développer votre technique au piano. Vous pouvez vous désabonner à tout instant via le lien de désabonnement présent en bas de chaque mail.

Articles en relation

Commentaire(s)

6 réflexions sur “6/30 Première Gnossienne de Satie – un morceau et une astuce”

  1. Bravo Marilou ! Et merci !
    Quelle main gauche !! Pas seulement bien sûr ! Mais son ostinato m’a frappée !
    Bravo !

  2. Merci pour toutes ces explications ! Cela me donne envie de jouer et quel plaisir d’écouter tout simplement!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.